Post Marketing du Tourisme et des Loisirs on - off
NEWSLETTER  fr  en  es  de 
CL CONSEIL ::  MARKETING ::  E-MARKETING ::  BRANDING ::  COMMUNICATION MARKETING ::  LES PACKS ::  AGENDA
 
 Positionnement
 Objectif
 Besoins des clients
 Démarche   méthodologique
 Singularités
 Partenariat
 Reflexion sur la fin des média


 

Appréhender demain et accompagner des acteurs du Tourisme -Loisirs - Culture dans la planification et la réalisation de leurs objectifs marketing et commerciaux en on - off et l'adaptation aux changements induits par la transformation des comportements d'achat face à la révolution des technologies de l'information.

Les nouveaux enjeux de la recomposition du paysage commercial : comment entrer dans l'ère du Post Marketing"?:

1 - convergence des contenus, suprématie des canaux "lieu de vente" et "canaux de dialogue avec le consommateur"(TV interactive, web, mobile, affichage interactif), les marques deviennent productrice de contenus), désintermédiation (les médias perdent de leur influence),

2 -suprématie du branding (assurer la cohérence de l'image de marque sur tous les canaux) et du émotional branding (orchestrer une rencontre émotionnelle entre la marque et le consommateur).

3 - suprématie des partenariats, de la co-création de valeur avec le client et du gagnant - gagnant : il y a encore du chemin à parcourir!

4 - émergences des nouveaux médias : les réseaux sociaux avec les contenus générés par les utilisateurs, les systèmes de recommandation au sein des communautés

   

LES ENJEUX DU MARCHE DU TOURISME POUR LES TO (Tours Opérateurs) ET LES OT (Offices de Tourisme) / destinations

Le marché français de la production et de la distribution de prestations touristiques est un marché atomisé et peu industrialisé dont les acteurs sont des PMEs familiales au positionnement prix souvent banalisé et qui souffrent d’une absence d’identité de marque. Depuis peu des acteurs Internationaux ou français rachètent des marques françaises pour renforcer leur parts de marché en France et atteindre la taille critique : First Choice, Tui, Kuoni, Atalante. Les TOs, soumis au développement des technologies de l’information et de l’Internet et de l’évolution de la demande vers la personnalisation des produits et des services, sont pénalisés par de faibles marges et donc de faibles dépenses marketing pourtant nécessaires à contrer une concurrence croissante venue du web. Dans ce contexte de faible croissance, deux modèles gagnants émergent pour les acteurs du clic and mortar :

  • la concentration horizontale autour de marques de spécialistes et du sur mesure de masse pour mutualiser les coûts : modèle VDM, attention à la dérive sur les prix et à la faible notoriété des  marques. La concentration verticale et l’intégration des prestations de transport et d’hôtellerie dans la chaîne de valeur, très efficace dans un contexte de croissance, se révèle un modèle inefficace dans un contexte de crise sectorielle.
  • le développement d’une marque « à bas prix » en multi canal et notamment sur le web pour générer du volume : modèle MARMARA : attention à la banalisation des offres, la saturation de certaines destinations et au défaut de services.

Les destinations, sensible au cycle de vie du produit, aux turbulences environnementales ainsi qu'à la concurrence internationale, mettent en place des stratégies marketing et communication pour  redynamiser leur image, définir et communiquer sur leurs attraits / atouts, se différencier, attirer de nouveaux segments de clientèle (les digitals natives), fidéliser : en un mot créer une marque globale et décliner cette marque sur tous les canaux on - off avec des moyens souvent limités.Les conseillers en communication de ces marques devraient les accompagner plus efficacement au changement au risque de les marginaliser.

 

 
Droits de reproduction et de diffusion réservés, CL CONSEIL © 2005